Gilles Moretton est le président de la ligue ARA

70% des clubs de la ligue ARA se sont déplacés à Seyssins - à côté de Grenoble - ce samedi 20 janvier 2018 afin d'élire le président la ligue Auvergne Rhône-Alpes.
Avec 4 autres présidents (Michel Céddia - président de Feillens qui a été notre chauffeur, merci à lui, Franck Bernard - président de Vonnas, Stéphane Gonot - président de Manziat, et Franck Bailly - président de Haute Bresse), nous nous sommes déplacés afin de participer à cet évènement.
Nous sommes partis vers 11h00 afin de faire la route tranquille. Après une brève restauration, nous nous sommes rendus à la salle où nous avons eu la bonne surprise de découvrir tous les clubs qui se sont déplacés de tous les départements de la ligue. Chapeau bas pour les clubs du cantal (plus de 5 heures de route), sur 55 clubs, 51 ont fait le déplacement.
L'AG commence à 14 heures par une AG traditionnelle relative aux derniers mois d'exercice de la ligue ARA temporaire élue au mois de septembre 2017 soit pour 4 mois d'activité. Rapport moral et financier ainsi qu'une brève allocution de M. Wallack.
Ensuite place aux élections.
Dans un premier temps les discours de 30 minutes de chaque liste en commençant par Gilles Moretton puis Stephan Post suivie de 15 minutes de questions réponses. Au niveau des présentations, Gilles Moretton l'emporte haut la main, à l'applaudimètre et dans la qualité de la présentation elle-même. Le diaporama est parfaitement préparé et suit un discours limpide sur le programme. Stephan Post est plus à la peine avec un diaporama mal fait et un discours trop tourné sur les acquis et peu sur le programme. Il fait même du pathos en parlant de la perte de ses parents dans son jeune Age ou tente insidieusement et maladroitement d'acheter les présidents en leur rappelant qu'il les invite à Roland Garros ou à la coupe Davis. Curieux.
Place ensuite aux votes. Chaque département a son urne. 700 personnes qui votent puis le dépouillement. Environ 2 heures pendant lesquelles quelques films sur la coupe Davis sont diffusés dans une ambiance bon enfant où les discussions vont bon train.
Le résultat est sans ambiguïté place la liste de Gilles Moretton en tête. Il est sans surprise élu président de la ligue ARA. Son discours de remerciement est court et simple. Il appelle au rassemblement des forces en présence et indique que le tennis n’a pas les moyens de supporter les divisions. Chacun doit donc contribuer à aller de l’avant.
Une nouvelle élection par les clubs à lieu pour élire les 9 représentants de la ligue à la fédération. Pendant le dépouillement sans surprise, nous nous profitons vers une collation.
Gilles Moretton invite ses supporters à terminer la soirée à Bourgoin où un pot est offert dans une bonne ambiance. Un petit discours de remerciement et nous laissons l'équipe "avantage club" à sa victoire.
Nous rentrons tranquille dans nos pénates. Il est minuit. Une bonne journée, une bonne expérience qui méritait d'être vécue.
Place au travail désormais pour cette liste dès lundi. Le travail est important et la relation avec la fédération ne sera sans doute pas évidente pendant ses trois ans de mandats. Espérons que le charisme de Gilles fera des émules dans les autres ligues et qu’il arrivera à se faire entendre à la fédération.
Michel
Publié le 21 janvier 2018
 
Quelques présidnts de l'Ain présents
Gilles Moretton
Gilles Moretton
Stephan Prost
Y'avait du monde
Beaucoup de monde
attentif et concerné
 

Présentation

Le 20 janvier 2018, les présidents de clubs vont élire le nouveau comité de direction de la ligue Auvergne Rhone-Alpes.
 
Nous vous proposons de découvrir ici les échanges qui nous sont communiqués relatifs à cette élection.
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Organisation de l'AG

Chères Présidentes, Chers Présidents,
Compte tenu des informations très incomplètes qui circulent actuellement sur le choix du Comité de Direction de la Ligue Auvergne Rhône-Alpes (ARA) d'organiser l'Assemblée Générale du 20 janvier prochain près de Grenoble, il est important de préciser les éléments suivants:
Réuni le 14 octobre 2017, le Comité de Direction de la Ligue ARA a voté ( 11 pour, 3 contre et 1 abstention) en faveur du site de Seyssins pour les raisons suivantes:
  • Après avoir étudié dans un premier temps la possibilité d'organiser simultanément l'AG sur 3 sites (Lyon, Grenoble et Clermont-Ferrand), la faisabilité réglementaire, technologique et financière était beaucoup trop lourde et risquée. En effet, elle nécessiterait d’être inscrite dans les statuts et engagerait des coûts importants pour garantir la possibilité de débat tel que prévu dans le code du sport.
  • La tenue de l'AG électorale sur 3 sites différents n'aurait pas permis l'équité des présentations et des débats entre les représentants des listes candidates. Difficile en effet de poser des questions à un porte-parole d'une liste quand il n'est pas présent physiquement.
  • Statutairement, le lien entre le siège et le lieu de l'AG n'existe pas. C'est pourquoi de nombreuses ligues ou comités départementaux changent régulièrement le lieu de leurs AG.
  • Vous pourrez aussi constater que le choix des sites des AG électorales dans les autres grandes ligues ne correspond que rarement à une centralité géographique.
  • Nous avons donc étudié plusieurs pistes, dont celle de la ville de Bourgoin-Jallieu où se trouve le siège du CROS, mais qui malheureusement n'avait pas sa salle disponible le 20 janvier. Nous avons choisi Seyssins car, grâce à une convention avec la ville, nous pouvons disposer gratuitement d'une belle salle de 1'000 places.
  • Ce choix a également été motivé par le fait qu'en analysant la cartographie des clubs et des licenciés, on note que la démographie tennistique penche significativement à l'est dans notre région: Dauphiné-Savoie (59'100 licenciés) - Lyonnais (53'900) - Auvergne (19'400)
  • D'autre part, quel que soit le choix retenu, nous sommes bien conscients qu'il y aurait eu des distances importantes à parcourir pour certains clubs.
  • C'est pourquoi, compte tenu de l'éloignement de certains clubs, le comité directeur de la ligue a décidé lors de cette même réunion du 14 octobre dernier, d'organiser des transports en commun depuis les territoires les plus éloignés afin de permettre au plus grand nombre de rejoindre le lieu de l'AG.
Nous sommes bien conscients qu'il n'existe pas de choix idéal pour un territoire aussi vaste que le nôtre. Mais compte tenu des explications que nous vous donnons, vous comprendrez mieux les raisons objectives de cette décision du Comité directeur de la ligue ARA.
Bien cordialement
Marcel Cenatiempo
Secrétaire Général